POURQUOI SELECTIONNER LES PHILIPPINES COMME TOUTE PREMIERE DESTINATION DE PLONGEE AU MONDE ?

PREAMBULE . . . que vous n' êtes pas obligé de lire !

S'il vous paraît trop long, allez directement à notre première réelle description, commençant par:
Île de MACTAN,
(une soixantaine de lignes plus bas).

Après avoir voyagé autour du monde, pratiquement toujours seul, et pendant près de sept ans, de 1983 à 1990, à bord de mon côtre acier de 40 pieds, formé à la plongée dans la Marine Nationale française en 1958: vous pouvez aisément imaginer le nombre de fonds marins merveilleux ou pourris, sur lesquels j' ai raclé mes genoux.… Tout d' abord en Bretagne, la province d' origine de mon père, où les fonds de la Baie de Quiberon et de sa Côte Sauvage (les jours sans vent), de Belle-Isle en Mer, et du Golfe du Morbihan nous livraient déjà dans les années ... soixante , et pendant nos vacances, quelques dizaines de kilogs d' araignées de mer à chacune de nos plongées: c' est avec l' argent gagné à la revente de ces pauvres innocents crustacés que nous avons pu nous acheter le matériel qui nous permit un peu plus tard, de découvrir une magnifique canonnière britannique du XVIII ème siècle, à quelques centaines de mêtres du Fort de Penthièvre.

Nous n'avons jamais pu , faute de moyens, ramener les canons en bronze avec lesquels, en les revendant, nous rêvions déjà de partir à la recherche d' épaves remplies d' or et de vaisselles précieuses... dans les Mers du Sud.

En ce temps là, nous ne naviguions que sur sur le vieux sardinier du père d' un copain.

Mais quelles navigations déjà !

" JACQUES et VONICK, si vous lisez ces lignes un jour, je vous embrasse"

L' un de nos amis s' appelait Jean mais tout le monde l' appelait JESUS, à cause de sa barbe et des ses cheveux longs. Il ne rêvait que de navigation et de traversées solitaires.

Curieusement, en ce temps là , moi je n' étais pas tenté par une vie en mer à plein temps, je pensais...oh combien à tord, qu' à la longue, je m' y ennuierai.

Je n' ai revu JESUS qu' une fois cinq ou six ans plus tard, et je crois qu' il n' a jamais quitté Paris, par la suite.

VONICK est toujours passionné de voile...il régate toujours, j'en suis sûr, " à fond la planche " à La Trinité sur Mer, et avec toute sa famille.

Jacques, lui est devenu le Roi de la crêpe, à Vannes, dans la vieille ville.

" Amis que je n'ai pas vu depuis près de dix ans, sachez que je ne vous en aime pas moins pour celà"

Lecteurs de ce Site, excusez-moi pour cet apparté.

Nous avons vu que les fonds marins de Bretagne me tenaient à coeur, mais la Méditerranée a aussi ses merveilles.

Vous citerai-je l' épave grecque, à quelques encablures d' Antibes, et bourrée d' amphores Greco-Italiques à fonds plats que mon ami toulousain André ROUDIL découvrit dans les années soixante dix ... Vous pouvez y aller, elle est seulement par quelques quatre vingt mêtres de fond, ... mais il n' y a plus d' amphores... les gendarmes d' Antibes, auxquels André avait très officiellement déclaré son "invention", les auraient parait il, pillées.

"Mes amitiés au Club des motards des VAMPIRES DE PINSAGUEL" que nous avons créé ensemble en 1973.

Les calanques de Cassis - ou j'ai habité quelques années, les fonds merveilleux de Port Cros, la Corse et mes amis les corailleurs professionnels, les îles Lipari, la Côte des Abruzze, Bari, Peschici, les îlettes de la côte tunisienne, les pourtours de Baléares, l 'Atlantique des côtes marocaines, de quelques unes des îles des Canaries, les îles du Cap Vert... M....encore des langoustes, le Sénégal, l' archipel des Bijagos...en partie pas encore cartographié, les Roques du Venezuela, les côtes des Antilles françaises... mais surtout celles des Antilles anglaises, pour leur état naturel encore préservé, le grand Pacifique, en commençant par les Galapagos, les perles de l' Ocean Indien, Maldives et Seychelles, les Seychelles surtout pour ses coquillages...la Réunion , l' île Maurice, Madagascar ... j' en oublie, je sais, mais qu'y faire ? Oh si, il me faut tout de même encore vous mentionner Diego Garcia, et ses jardins sous marins extraordinaires.

Et je ne connais pas du tout les côtes de l' Australie.

Amis Australiens, pardonnez-moi... mais il faut toujours faire des choix dans la vie et l' on ne peut pas être allé partout... et je ne suis pas allé partout ...
pas encore..., mais je n'ai que soixante ans, après tout !

Ma classification les plus honnête, et de mémoire, placerait probablement en tête ... la Mer Rouge, mais dans sa partie proche de l' Océan Indien, probablement à cause du nombre extraordinaire des gros requins blancs mangeurs d' hommes qui y sont légion, et de la dent de l'un d' entre eux que je porte en permanence accrochée autour de mon cou.

Non, les marins ne sont pas supersticieux !

Bon tout ça pour vous dire que: en dépit de la beauté extraordinaire de certains de ces endroits, il leur manquait toujours quelque chose d' imprécis, d' indéfinissable.

L'esprit humain apprécie énormément de choses, mais ne fonctionne bien souvent que par comparaisons. C' est probablement pourquoi l'homme n 'est jamais satisfait de son sort.

Quand je suis arrivé aux Philippines, j' ai vraiment reçu un CHOC.

Vous devez bien vous douter que si j' y suis encore, et depuis maintenant près de dix années, il doit bien y avoir une ou plusieurs raisons sérieuses ... car croyez moi, la navigation, pour la navigation, me manque, mais elle seule.

Le fait est qu' ici, il y a "TOUT"

Corail, poissons d' aquariums, gros poissons, épaves, jardins d' anémones... plus que partout ailleurs ...

C'est le lot de tout marin, qui comme vous le savez, est à la recherche du Paradis perdu, de réaliser un jour qu' en fait, le Paradis c'est le prochain endroit où il va décider d' aller.

Mais là, et soyez attentif s' il vous plaît au lieu de rêver...

Pouvez vous essayer de vous imaginer comment la vie d' un marin peut basculer quand il découvre, tout à coup, qu' il lui est inutile d' aller ailleurs, puisque

TOUT CE QU' IL A VU EST LA ...ET QU' IL Y A PLUS ENCORE !

ÎLE DE MACTAN

BUYONG - EN FACE DE NOTRE BASE NAUTIQUE

A marée haute, vous pouvez nager depuis notre plage privée .

A marée basse, un bateau à fond plat vous fera franchir les quelques quarante mêtres qui sépare la plage de ce premier spot de plongée.

Par des fonds de 3 à 5 mêtres, surplombant un champ d' oursins, vous atteindrez en palmant deux ou trois fois seulement, un petit jardin corallien.

C'est pratiquement sans vous en rendre compte que vous surplomberez tout à coup le tombant. Il vous faudra attentivement surveiller votre profondimêtre car sinon, vous plongerez d' un coup à 80 mêtres, l' eau étant ici particulièrement claire à cause du courant de marées. Notre guide vous proposera de vous arrêter par 15 mêtres car à cette profondeur, les poissons perroquets, les barracudas, quelques anguilles fouetteuses, des garoupes, mais aussi les poissons clowns et des chevaux de mer viendront vous accueillir.

LA STATION AGUS

Notre bateau vous déposera un peu en deçà du site, et vous n' aurez qu' à vous laisser porter par le courant .

Progressivement, vous descendrez à 15, puis 18 mêtres. Cette plongée est excellente pour vous préparer à obtenir le Brevet de Plongeur de courant. Le bateau vous attendra à quelques mêtres du point où vous referez surface.

LA GROTTE DE MARIGONDON

Plonger dans une grotte n' est jamais une sinécure complète. Ce type de plongée est certain ement, avec la plongée sur épave, la plongée qui doit être la mieux préparée, et pour laquelle il vous faut toujours penser à établir vos repères, et éviter, surtout, de laisser votre attention être captivée par un poisson aux couleurs plus extraordinaires que les autres.

Cette grotte de Marigondon, l' une des plus grandes grottes répertoriées des Philippines ne présente aucune particularité dangereuse .

Son entrée est large d' une douzaine de mêtres et se trouve située à une profondeur variant de 20 à 28 mêtres. Tranquillement, et en suivant votre guide, vous explorerez les quelques 50 mêtres de profondeur latérale de cette grotte, éclairés par vous lampes de plongée puissantes.

Cette plongée en grotte ne devrait vous posera aucun problême, car vous ne perdrez jamais de vue la lumière qui vous guidera jusqu' à la sortie.

TAMBULI LE RESTAURANT DES POISSONS

Si vous êtes amateur de photo sous marine, vous apprécierez certainement cet endroit de plongée spectaculaire.

C'est jusqu' à environ 22 mêtres de profondeur que vous pourrez observer les différents poissons, dans leur habitat.

Paresseux, ils se contentent d' attendre les plongeurs pour les nourrir, et à cause de celà, ils sont, comme des starlettes, habitués aux flashes sous marins qui ne les effraient même plus.

Une plongée à ne pas manquer . . . vous aurez des noms, et des noms de poissons à inscrire sur votre Carnet de plongée dès votre retour sur la terre ferme.

LE JARDIN DE CORAIL DE MER & CIEL

L' accumulation de corail doux en large plaques est toujours impressionnante. Un peu en amont due l 'hôtel de plage Tambuli et par environ 30 mêtres de fond, vous serez sûrement impressionné par le " Grand Bleu"début de l' extraordinaire tombant du Canal d' Hilutungan ,qui atteint plus de 350 mêtres après faux un rebord à 120 mêtres.

Sur ce site particulier, de nombreuses éponges-réservoirs, des coraux-oreilles d' éléphant, quelques tortues au repos, des raies aigles, des raies fouets,et parfois vous pourrez même y observer des raies venimeuses, reconnaissables à leurs marques bleutées, et attirées par la pente recouverte d' un important dépôt de sable coraliien.

L' ÎLE DE BALICASAG

Toute première destination des plongeurs locaux et étrangers, à cause de la magie de l'emplacement d' une île qui relie idéalement la vie des eaux de surface, à celle des grandes profondeurs.

Sa situation, à l 'extrême pointe Sud de l 'île de Bohol, réelle excroissance de l' île de Panglao, fait de Balicasag, un site unique.

Les eaux qui entourent Balicasag se répartissent dans un rayon de moins de 100 mêtres, des profondeurs qui atteignent les 350 mêtres au Nord, créant un véritable canal naturel la protégeant de la côte, et qui dépassent les 750 mêtres dans la partie Sud de l' île. La transparence cristalline des eaux commence dès la berge et s' étend à plus de 50 mêtres en atteignant progressivement un premier plat par 15 mêtres.

Nous pouvons vous mentionner au moins quatre endroits de plongées exceptionnels et complêtement différents les uns des autres, autour de Balicasag, dont: une extraordinaire forêt de corail noir, un point d' observation de passages de très "grosses bêtes" un site de renouvellement d' espèces favorisé par la richesse des sédiments qui se sont déposés au l;ong des années, et enfin quelques observations de poissons exceptionnels par leur rareté.

L' ÎLE DE CABILAO

Une petite île (beaucoup plus grande que Balicasag cependant) et qui mesure quelques huit kilomêtres dans sa plus grande longueur et située dans la partie extrème Ouest de Bohol.

A une heure et demie de l' île de Mactan et de notre base nautique, sur la ligne menant à Balicasag, Cabilao offre quelques point de plongée tout à fait différents de Balicasag et justifie des Safaris qui y sont organisés par tous les Centres de plongée de la région.

Tombants vertigineux, Requins marteaux, jardins de corail, Thons, champs d' anguilles de sables, et parfois Dauphins joueurs font partie des attractions courantes locales.

La vie marine dans cet endroit, y est tout simplement époustouflante.

L' ÎLE DE PAMILACAN

Longtemps connue pour ses pêcheurs de Baleines et de Requins baleines, Pamilacan ne pratique plus ces activités - Ô combien lucratives pour les habitants de certaines autres îles qui n' en sont pas très éloignées. Imaginez la nourriture que peut procurer à un village démuni, un "poisson" d' un poids supérieur à 15 tonnes.

Les participants à nos Croisières, et CHELEMS sont parfois les témoins impuissants et horrifiés de ces pratiques encore relativement courantes aux Philippines. Les pêcheurs n' utilisent pas de bateaux usines équipés de canons. Leur affrontement est à dimension humaine et le marin qui plonge avec son harpon dans le dos de sa proie "confiante et sans réelle défense" nous serre toujours le coeur.

Près de Pamilacan, vous pourrez admirer de nombreuses Raies mantas, mais aussi beaucoup de poissons des grands fonds.place

PORT LA GALERE - Puerto Galera

Un endroit reconnu pour la variété de ses très beaux coraux et des poissons multicolores qui vivent en leur sein.

Un excellent endroit pour les amateurs de macrophoto.

LE RECIF D' APO

Considéré pendant de nombreuse années comme le plus beau site de plongée es Philippines, ce récif a perdu beucoup de son attraction à cause des pratiques illégales des pêcheurs à la dynamite.

Récemment protégé par différents Agences gouvernementales et par les associations de plongeurs, il vous fat cependant oublier ce que vous pouvez avoir lu concernant la richesse des coraux et leur variété en cet endroit...et il vaut mieux attendre une trentaine d' années avant de vous déplacer spécialement pour voir cet "ancien Sanctuaire".

Par contre, si vous êtes amateur de grosses bêtes, et n' avez pas le temps de vous rendre sur les récifs deTubbataha ou de Jessie Beazzley, ce site vaudra la peine d' un déplacament pour ses Requins marteaux, ses Tortues vertes, Thons, et Barracudas, car le mur du tombant n' a pas été endommagé.

LA MER DE SULU

L' archipel des SULU et de BORNEO surplombent les bords d' une tranchée limitée à l' Ouest par l' île de PALAWAN.

Cette crête océanique est l' une des formations géologiques les plus extraordinaires du monde, de par sa richesse an atolls et son étalement de récifs.

Son climat est influencé par le régime alterné des moussons qui prévaut dans cette partie d' Asie. La mousson des vents de Nord Est de Décembre à Juin que l' on appelle "HABAGAT" et les vents du Sud, appelée "AMIHAN"

Compte-tenu de ce climat extrêmement régulier, et de la location géographique, l'on peut dire que la saison la meilleure pour plonger sur les récifs s' étend de la fin Janvier au tout début du mois de Juin, avec une mention spéciale pour la période dite des:"Professionels" et qui est de fin mars à début Juin.

C'est à cette période que les eaux sont les plus calmes en surface, les courants les moins forts, et la température de l'eau plus que confortable.(28 à 31 degrés centigrades)

Vous pourrez plonger à la verticale de murs atteignants plusieurs milliers de mêtres de profondeur et qui sont chargés d' excroissances énormes de massifs coralliens de tous les types, et de toutes les formes.

Une faune sous marine incroyable de Raies Mantas géantes, de tous les types de requins de troupes écoles de poissons Jacques, de barracudas (savoureux!!!) et de tortues vieilles de plus de 400 ans.

Les oiseaux marins sont également légion sur les atolls.

LES RECIFS DE TUBBATAHA

TUBBATAHA signifie en arabe local “Longue extension d' un rivage”.

Situé à environ 100 Miles nautiques au Sud Est de Port Princesse (Puerto Princessa), et 120 Miles nautiques à l' Ouest/Sud/Ouest de et l'île de APO, et reconnu comme le plus grand Atoll de la Mer de Sulu, ce récif a une superficie de quelques 33,000 hectares.

De formation curieusement doublonnée, il se compose en fait de deux atolls séparés par une multitude de canaux creusés dans une enfractuosité de huit kilomêtres de largeur.

Les réelles particularités qui font la beauté de ce récif est dû à sa richesse de plus de 400 sortes de corail dur et mous (dont certains, uniques au monde, n' existent qu' ici: et par la variété sans limite de la vie marine et florale sous marine.

JESSIE BEAZLEY

Ce récif qui se trouve plus près de Puerto Princessa dans le même axe Sud Est que les récifs de Tubbatha est en fait un espèce de champignon de corail. Une plateforme surélevée, recouverte d' une plage de sable seulement visible à marée basse et descendant dans la mer pour atteindre à moins 20 mêtres,par rapport au niveau général des eaux dans les premiers mêtres de son tombant, des gorgones géantes, des forêts de corail feu et noirs, et des éponges surprenantes.

Souvent, vous pourrez y rencontrer des bancs de maquereaux innnombrables, des thons à dents de chien, et des Barracudas.

Mais Jessie Beazley est avant tout, et pour les amateurs seulement, un repère extraordinaire de Requins.

Vous y rencontrerez alternativement les petits requins gris de récifs, de gros requins léopards en battledress, des requins géants noirs et blancs et balançant leur grosse tête, des requins marteaux.

BASTERRA REEF

Autre plateforme dont les murs plongent à plusieurs milliers de mêtres dans le grand bleu, cet atoll surplombe les eaux d' une plage de la grandeur d' un terrain de rugby. A une profondeur d' environ 15 mêtres, sur une pente de sable inclinée d' une dizaine de mêtres, et sur une surface totale d' environ 200 mêtres carrés, vous découvrirez, après un jardin d' anguilles fouet"L' AEROPORT AUX REQUINS" emplacement sur lequel de nombreux requins rassasiés aiment à faire leur sieste régulière.

Si vous êtes chanceux, patient et pas bruyant, vers les 10 heures trente du matin vous aurez peut-être la chance de voir l' arrière grand mères de toutes les Raies Manta du monde reconnaissable à la taille extraordinaire de ses ailes qui atteignent chacune plus de 6 mêtres de diamêtre.

Si vous n' êtes pas sûr que ce soit bien celle-ci, observez son corps: elle porte une marque qui peut faire croire qu' elle est emmaillotée dans un filet.

BANCORAN

Un petit dernier Atoll d' environ 5 hectares est la dernière destination de nos Croisière-Plongée en Mer de SULU.

La partie sous marine Nord et Nord Est de l' ile est occupée par une pente de sable blanc bordée de coraux extraordinaires, par leurs dimensions et leurs couleurs.

La constitution de cet atoll permet d' y trouver à très faible profondeur et dans les anfractuosités, de nombreuses langoustes, de petites tortues, des poissons bannières, et des poissons perroquets.,

Par 6 mêtres de fond, vous redécouvrirez l' épave d' un bateau de pêche.

La partie Nord de l' île est extrêmement propice aux plongées nocturnes et pour les cours de Photographie sous marine.

 

[ Retour INDEX ]





-
Iles vierges des Philippines - Tous droits réservés